( 13 avril, 2011 )

Magnétisme et guérison troublante

Citez une guérison troublante pour le magnétiseur que vous êtes?

Il s’agit de celle du petit Michel N., habitant Rombas en Moselle. Il avait 14 ans à l’époque des faits. Ses parents, que je ne connaissais pas, m’avaient contacté par téléphone.
Au cours de notre conversation, ils me décrivent l’état dans lequel se trouve leur fils :
anorexique depuis plus de cinq mois, ne se nourrissant que d’un demi-litre de jus d’orange par jour, sujet à des vertiges fréquents qui le paralysaient totalement, ne s’exprimant que quatre à cinq secondes par minute, paralysé du bras droit, incapable de marcher plus de quatre à cinq pas de suite.

Les parents ne souhaitant pas transporter leur fils, j’ai accepté qu’ils viennent me chercher un samedi soir, à condition d’être de retour à Rueil le lendemain à dix heures. J’ai traité en utilisant tout mon don de magnétiseur le jeune Michel une première fois vers minuit et ce pendant une heure et une deuxième fois le matin à six heures.

Sur le chemin du retour, les parents me harcelaient en me demandant si j’allais guérir leur enfant.
Je leur répondis que j’avais fait le maximum et qu’il fallait attendre quatre à cinq jours pour avoir, soit un résultat, soit une amorce de résultat pour voir si le 6ème sens du magnétisme avait été bénéfique.
Si rien ne se passait, je proposais d’intervenir une deuxième et dernière fois deux semaines plus tard.Le jeudi matin (donc quatre jours plus tard) vers neuf heures, le téléphone sonnait et, à ma stupéfaction, c’est Michel N. lui-même qui me parlait et m’annonçait sa guérison.

Effectivement, un quart d’heure auparavant, il s’était entièrement « débloqué », d’un seul coup, en disant : « J’ai l’impression que quelque chose est parti de moi. »Alors j’ai pleuré de bonheur tout en remerciant le Seigneur de m’avoir donné cette joie, ce magnétisme et surtout de guérir Michel.
Deux semaines plus tard je revenais à Rombas, non plus pour soigner Michel, mais invité par la famille pour pouvoir me rendre compte « de visu » que Michel était bel et bien guéri. J’étais heureux !
C’est là que j’ai vraiment réalisé que je faisais le plus beau métier du monde.

Pas de commentaires à “ Magnétisme et guérison troublante ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|